Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La république des lettres

Lettres, livres & littérature

Partager

CRITIQUE : Histoire littéraire de la Nouvelle-Calédonie (1853-2005) de Virginie Soula

La république des lettres —
CRITIQUE : Histoire littéraire de la Nouvelle-Calédonie (1853-2005) de Virginie Soula

Chers collègues,

Ma chronique sur l'histoire littéraire de la NC est en ligne infra. Dans le cadre d'un projet littéraire, je recherche des spécialistes des littératures postcoloniales travaillant sur la N-C.

Merci de me signaler leurs contacts ou de leur transférer ce message.

Bien à vous, JFV

Depuis quelques années déjà, je mets ma plume au service de la cause littéraire sur de nombreux sites dont le site éponyme :

La Cause littéraire : voir lien infra

Vous retrouverez aussi mes écrits sur Reflets du Temps

“Transmettre le goût de lire c’est aussi communiquer « le plaisir du texte » – un privilège du fait littéraire qui doit s’entendre comme la revanche de la littérature sur les sciences ! –, voire accéder à la « jouissance du texte » (Roland Barthes) qui « constitue un rempart contre la banalisation de la littérature et sa réduction à un simple objet de consommation culturelle ». J’inclinerais à croire que le ravissement n’est pas uniquement imputable à l’esthétique double du texte, à savoir les esthétiques visuelle, liée à l’imagerie descriptive, et auditive, que l’on perçoit grâce à l’euphonie du verbe. On comprend pourquoi Gustave Flaubert s’imposait l’épreuve du gueuloir ! Mais la séduction opère aussi par l’esprit, raison pour laquelle il importe de valoriser les connexions sous-jacentes au texte qui stimulent les capacités du lecteur à établir des correspondances, à entrevoir les réseaux d’idées qu’il libère.”

Jean-François Vernay, Plaidoyer pour un renouveau de l’émotion en littérature (Paris: Complicités, 2013), p. 38.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article