Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La république des lettres

Lettres, livres & littérature

Partager

Le roman peut-il nous rendre meilleurs ? de Jean-Baptiste Mathieu

La république des lettres —

Tant sur les bords orientaux qu'occidentaux de l'Atlantique (nord), la question de la valeur, ou de l'intérêt, de la littérature — et, corrélativement, de sa lecture et de son étude — est dans l'air. De ce côté-ci du grand océan, un professeur nouvellement élu au Collège de France intitule sa leçon inaugurale La Littérature, pour quoi faire ? (il s'agit bien entendu d'Antoine Compagnon)1 ; un cofondateur de Poétique, dans un essai intitulé La Littérature en péril, juge sévèrement l'orientation formaliste de l'enseignement des lettres au lycée et son oubli de la dimension existentielle de la littérature (on aura reconnu Tzvetan Todorov — dont l'œuvre a depuis fort longtemps pris ses distances avec le formalisme)2. De l'autre côté du grand océan, une philosophe de premier plan (Martha Nussbaum) consacre tout ou partie de trois livres importants, Love's Knowledge, Cultivating Humanity et Upheavals of Thought, à la contribution morale de la littérature3. On aura garde d'omettre, pour finir, la merveilleuse histoire morale du roman d'un grand navigateur transatlantique (Thomas Pavel), intitulée La Pensée du roman4.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article