Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La république des lettres

Lettres, livres & littérature

Partager

REVUE LEGS & LITTERATURE: APPEL A CONTRIBUTION

La république des lettres —
REVUE LEGS & LITTERATURE: APPEL A CONTRIBUTION

« EROTISME ET TABOU »

La revue Legs & Littérature lance un appel à contribution pour son deuxième numéro, autour du thème « Erotisme & Tabou », pour des notes de lecture, articles de création et entretiens.

De L’Art d’aimer du latin Ovide au Kamasutra, en passant par le Cantique des Cantiques, l’art d’aimer et de séduire est une grande constante de la littérature mondiale. Pourtant, la littérature érotique, si elle permet, pour citer Pierre Grimal, de « prendre conscience de lui-même et d'accéder à des raffinements nouveaux », se retrouve ainsi également en butte aux tenants d’une morale publique et/ou religieuse.

Il ne s’agira pas ici de présenter ou de (re)définir la littérature érotique, mais de s’attacher plutôt à appréhender l'usage que la littérature contemporaine fait de l'érotisme, c'est à dire comment les écrivains explorent ou exploitent ce thème. En particulier dans les îles, qui souffrent de préjugés (visions lascives d’espaces où l’imaginaire érotique se débride ; sinon lieux libertaires, voire de luxure), quel est le rapport de l’écrivain à l’érotisme ? L’érotisme est-il un moteur des écritures insulaires ?

Aborder le thème de l’érotisme en littérature reviendra aussi à envisager les rapports entre littérature et morale (tabou). Ainsi, comment la société censure-t-elle (même implicitement) l'œuvre d'un écrivain ? Comment l’auteur lui-même se déprend-il des tabous de sa propre société concernant la sexualité et sa mise en récit ? La (fonction de la) littérature érotique a-t-elle évolué selon l'exigence des sociétés ? L’érotisme en littérature est-il de ce fait plus banalisé ou plus acceptable ?

Parmi les pistes possibles de réflexion pour cet appel à contribution : la description, le dévoilement ou l’exaltation du corps (masculin ou féminin) chez certains écrivains contemporains ; la littérature érotique et les orientations sexuelles ; la frontière entre érotisme et pornographie ; les nouvelles écritures du désir ; l’érotisation du texte (grammaire et poétique de l’érotisme) ; la littérature érotique entre sphère publique et sphère privée.

Recommandations aux auteurs :

Longueur maximale des textes : 4 pages pour les articles ; 2 pages pour les notes de lecture ; poèmes ou nouvelles : maximum 5 pages ou 5 poèmes.

Pour envoyer vos propositions : legsetlitterature@venez.fr

Date limite des envois : 1 er Mai 2013

Date de parution du numéro : 1er juillet 2013.

Règles de présentation des contributions : voir le site infra

Peinture de Charles Billich

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article